Celle qui semblait aller aux fraises

mar 3, 2013 par     No Comments    Catégorie: Business, Inside story, Tous les articles

Gros silence électronique depuis 4 mois : des projets, beaucoup de travail, un collègue qui nous quitte, des bons et des moins bons moments… la vie quoi…

Mais en réalité, je ne vous ai pas souhaité de bons vœux pour 2013 parce que je n’en avais pas envie. Non que vous ne le méritiez pas, fidèles lecteurs de nos aventures tôlières, mais plutôt que je trouvais ça incongru.

Après tout, l’année avait commencé pour nous au salon, et déjà je m’étais dit qu’un bon antidépresseur aurait fait un sponsor formidable. Et puis ça à continuer, les pigeons, le chômage, la crise, le redressement productif ( ?!?), enfin tout ça quoi…

Donc comment peut-on décemment souhaiter une bonne année? Au pire « bon courage »… Et comme le dire c’est déjà s’apitoyer sur soi-même (et que je déteste ça), je passe cette année, et je me réserve pour l’année prochaine.

Par contre pour 2013 j’ai pris deux résolutions:

–       nous prendrons des risques en lançant des nouveaux projets,

–       nous voulons continuer à progresser (et que vous le remarquiez)

 

Laisser un commentaire


× six = 12